En ce moment, sur les marchés on pourrait croire que question légumes c’est le calme plat. Et pourtant si l’on sait bien regarder, nous pouvons voir que l’hiver aussi nous fait de jolies propositions.

Par exemple, on peut trouver des choux de Bruxelles, qui comme leur nom l’indique, nous viennent de Belgique.

Souvent mal préparés, ils ne suscitent guère l’enthousiasme alors que leur saveur est douce et délicate. Loin de la version bouillie de la cantine, j’aime préparer ces fameux choux pour les mettre en valeur et militer ainsi pour leur « réhabilitation » en cuisine !

Je vous propose d’apprendre à les cuisiner lors d’un atelier ou bien de vous laisser surprendre par eux lors d’un repas que je peux préparer pour vous.